“L’instant d’après il est déjà trop tard”

10/03/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Jaune, rouge et or
Jaune, rouge et or

Curieux cortège qui portait lentement ce samedi dans la rue principale, jeunes, vieux, mi-jeunes-mi-vieux, gravement mêlés, cousines enlacées en tête, vers d’autres cieux.

Pas de fanfares, pas de cris, un cortège plutôt discret, à ton image.

Effacé, tout en finesse derrière un beau sourire charmeur, nous connaissions-nous vraiment, toi qui était parti rejoindre d’autres horizons il y a quelque 20 ans ?

Une part de vie demeure, mystérieuse, que l’on emporte avec soi dans l’autre monde.

Chacun refait une bribe de vie en apportant son témoignage, trame de fine mousseline, insaisissable comme les airs que tu traverses au cours de tes voyages.

Un coup de vent, hop les nuages sont déjà dispersés, impossible d’en fixer le mouvement…l’instant d’après il est déjà trop tard.

Dehors, il y a du soleil, ton soleil, et de la lumière, celle ramenée du Kenya, d’Italie, d’Inde ou de Mauritanie.

Ce sont tes amis qui nous l’ont raconté.

Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants.

Jean Cocteau

Bien à vous,
Isabelle

 

2 Commentaires

  1. merci isa pour ce chaleureux hommage
    Les larmes me viennent et j’ai le cœur serré En écoutant le Ché,
    fragilité de l’instant présent ….

    Hasta Siempre cousin !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.