« Melting Pot du dimanche »

31/03/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Coffee Tone
Coffee Tone

Le bon roi Henri, quatrième du nom avait préconisé la poule au pot tous les dimanches.

C’est plutôt dans le melting pot que je vais faire la Petite chronique de ce dimanche, de ce lundi, tant les événements s’enchaînent vertigineusement !

Ben oui, depuis il y a eu les résultats des élections en France et en Allemagne, des urgences à gérer, des contrats à remanier, des associations à réunir, des salades à cueillir, et voilà mon emploi du temps tout décalé et chamboulé 🙁

D’ailleurs toute la semaine qui arrive va être chamboulée, ce genre de situation se décline d’habitude en séries.

Entre les rendez-vous que je prends un  jour pour les annuler le lendemain à cause d’un contre-ordre arrivé dans la nuit, ceux bien notés mais qui sont soudain annulés par mon interlocuteur au dernier moment, et pour finir, ceux que je zappe, parce qu’à force c’est moi qui m’emmêle les pinceaux pour cause d’agenda saturé !

Bon, il y avait quand même une belle soirée mercredi soir aux Docks 40, malgré tout ce stress.

L’occasion de retrouver l’excellente formation Coffee Tone en live dans ce cadre vraiment conçu pour accueillir les musiciens dans de bonnes conditions.

Public de milieu de semaine, donc ambiance soft, on peut se parler sans hurler avant le passage du groupe, je retrouve des amis et même de la famille, tout pour plaire avec Coffee Tone à l’affiche !

4 musiciens qui sont avant tout des artistes, amateurs de nouveaux horizons, aiment à chanter avec les notes.

La basse de Pierric Tailler est un instrument à part entière, elle compose, brode des mélodies et ne se cantonne pas à radoter sur trois notes d’accompagnement, pire toujours les mêmes…

Avec Mathieu Manach, c’est un enchantement sur un enchaînement, rythmiques parfois rondes, parfois sourdes, parfois sèches, cristallines, légères ou bien frappées sur différentes percus.

Et oui, il n’y a pas que des boum boum dans la vie d’un batteur !

Bon, je ne vais pas me redire, mais au fil des concerts, Bruno Thivend à la guitare et aux choeurs – avec Jean-Michel – trouve une pleine expression de sa dimension artistique.

Dialogue entre deux voix, celle du musicien et celle de l’instrument qui montent ensemble, troublantes de singularité, de sonorités inexplorées, c’est beau… c’est du Bruno Thivend !

Si vous l’avez déjà entendu, vous savez votre chance 🙂

Et puis il y a Pierric Tailler, celui dont la voix est à elle seule un univers de rêve jazzy, funky, groovy… dieu que la musique est bonne, modulée par cette talentueuse bouche 🙂

Nous étions toutes et tous aux anges ce soir-là aux Docks 40, alors surtout ne ratez pas l’occasion d’aller les voir prochainement, ils sont partis sillonner la France.

Bien à vous,

Isabelle

[youtube]http://youtu.be/GnPjS7_0JRA[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.