Parler de l'un sans l'autre - Crédit photo izart.fr
Parler de l'un sans l'autre - Crédit photo izart.fr

« Parler de l’un sans l’autre »

Vous avez aimé :
[Total : 4   Moyenne : 4/5]

26/01/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Je ne peux parler de l’un sans l’autre puisque cela fait une semaine qu’ils partagent mon quotidien.

Et que l’un comme l’autre, mes kids n’ont pas perdu leurs bonnes habitudes, même en grandissant.

Mais à présent, c’est l’occasion de bien des fous rires quand ils se la jouent façon enfants terribles comme au bon vieux temps.

C’était alors plutôt source d’énervement jadis, parce qu’il fallait bien que les choses tournent rond, famille nombreuse oblige.

Mais avec B. nous rigolons toujours autant de l’éternelle, pour ne pas dire la légendaire attitude de J. qui est toujours dans la lune.

Oui, c’est bien ça, il vient d’une autre planète, comme quand il quitte le restau en laissant ses chaussures sous la table.

Et avec B., nous le regardons en pouffant de rire tandis qu’il s’éloigne, pianotant sur son téléphone.

Ou qu’il s’engage distraitement vers notre ancien logement avant de se raviser à mi-chemin qu’on a changé d’horizon…

Je ne compte même plus les fois où il oublie son vélo, ses clefs voire même son PC portable

La dernière fois qu’il l’a oublié d’ailleurs, c’était à l’aéroport de Penang.

Nous avions commencé à monter l’escalateur quand j’ai remarqué, admirative, qu’il avait eu le temps de ranger son PC dans son sac.

D’un coup il m’a regardé en s’exclamant ah non… j’l’ai laissé dans les toilettes !

C’était tellement énorme que sur le coup, j’ai cru à une mauvaise blague !

Ben non, c’était vrai 🙁

On a repris le plus rapidement possible l’escalateur dans l’autre sens, moi avec mon gros sac sur le dos, et lui avec ses douleurs post-chikungunya.

Et puis je l’ai vu revenir tranquillement, son PC dans les bras.

Oh, ça a fait exactement comme la fois où j’ai oublié mon téléphone dans les toilettes, personne ne l’avait vu ! conclut-il dans un sourire…

Bon, je ne pose pas de question mais j’imagine qu’il a perdu ou oublié ici et là un tas de trucs.

Quelque part ça le regarde, et je ne vais pas m’inquiéter pour lui.

D’autant plus que c’est devenu source d’une excellente philosophie, car ce n’est que matériel, répond à chaque fois l’intéressé, certes.

Et puis s’il est souvent dans la lune, le reste du temps, il a bien les pieds sur terre, alors…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.