Pourquoi j'appréhendais cette traversée du désert - Crédit photo izart.fr
Pourquoi j'appréhendais cette traversée du désert - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

« Pourquoi j’appréhendais cette traversée du désert »

20/02/2019 Bonjour à toutes et à tous,

C’est dans le vif du sujet que j’ai un peu compris pourquoi j’appréhendais cette traversée du désert.

Une de plus, la clef était peut-être là…

Car chacun·e le sait, on n’en ressort jamais indemne, qu’elle soit jonchée de sable ou de difficultés.

Je ne sais ce que j’ai laissé dans le désert de Jaisalmer, mais quelques signes peu avant s’en faisaient déjà annonciateurs.

Comme une page qui se tourne, la fin d’un chapitre dans ma vie, le sable est-il pareil à un filtre magique ?

Les grains un à un dans le sablier forment un tas nouveau.

Le temps s’est envolé avec le vent du désert.

Toute la nuit je l’ai entendu murmurer à mes oreilles.

Que me dis-tu, souffle du désert ?

Et que disent-ils ces hommes, humbles et silencieux meneurs de caravanes ?

Silence… qui te saisit à l’intérieur.

Quitter Delhi après 18:00 de train pour plonger au coeur du Fort de Jaisalmer comme on plonge dans son for intérieur, c’était donc ça ?

Un voyage initiatique qui m’attendait au détour d »une dune ?

Faire le grand vide avant… le saut, allez savoir ce que sera la prochaine aventure !

Bien à vous,

Isabelle

 

1 COMMENTAIRE

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.