Recette N°49 - Ma choucroute Péte-sa-mère
Recette N°49 - Ma choucroute Péte-sa-mère

[sam id= »126″ codes= »true »]

« Recette N°49 – Ma choucroute Pète-sa-mère »

02/12/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Recette N°49 - Ma choucroute Pète-sa-mère
Recette N°49 – Ma choucroute Pète-sa-mère

Recette N°49 – Ma choucroute Péte-sa-mère, ça fait pas trop sérieux comme titre, et pourtant, si vous saviez…

C’est dans la cuisine, en soulevant un couvercle, qu’un de mes enfants s’est ainsi écrié un jour « De la choucroute, pète sa mère ! »

Et depuis, c’est resté 🙂

Ils se l’arrachent à la maison, depuis que j’ai relooké ce classique qu’on nous sert généralement suintant d’eau et de charcuterie bien trop salée à notre goût…

C’est en Allemagne, cet été, que j’ai goûté cette délicieuse spécialité dans un établissement typique de Nürnberg.

Et me suis promise d’en dégoter la recette sitôt rentrée en France !

C’est de saison, et facile à préparer la veille au soir, si si 😉

Choucroute Pète-sa-mère (pour 4 à 5 personnes)

500 g de choucroute crue

5 ou 6 oignons

5 ou 6 pommes

8 pommes de terre moyennes

4 saucisses de Strasbourg

1 saucisse de Morteau

10 baies de genièvre

Cumin en grain

Poivre au moulin

Vin blanc d’Alsace

Huile d’olive

Peler les oignons, les détailler en lamelles fines.

Les déposer ensuite au fond d’une cocotte sur un fond d’huile chaude.

Pendant qu’ils fondent à très petit feu, mais sans se colorer, peler les pommes et les couper en tranches assez épaisses.

Les poser à leur tour sur le lit d’oignons.

Déposer par dessus la choucroute crue.

Parsemer de baies de genièvre, cumin, poivre moulu.

Puis peler les pommes de terre, les couper en deux après les avoir lavées, les mettre à leur tour en couche sur la choucroute.

Faire cuire ainsi à feu doux au moins 30 mn, en surveillant régulièrement.

Rajouter au dernier moment les saucisses pour les faire réchauffer mais sans les percer.

Servir le tout à l’assiette, c’est plus pratique que d’y sortir de la cocotte !

Bonne découverte, et bon appétit et n’oubliez pas la moutarde bavaroise digne de ce nom !

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

    • Ah, les saucisses blanches (Weisswurst) avec de la moutarde bavaroise et du raifort, indescriptible !
      Toute ménagère bavaroise qui se respecte a dans sa cuisine un pot de Händlmaier’s, qui associe le sucre brun, les épices et le vinaigre aux graines de moutarde.
      Mais il existe aussi plein d’autres versions dont celle avec du miel… bref que du bonheur à découvrir sur le site allemand http://www.haendlmaier.de/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.