« Terre de soleil »

30/07/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Uzés
Uzés

Le chant des cigales rythme les mouvements de mon pinceau.

Installée à même le sol, sous un figuier peut-être centenaire, soudain surgit de la terre la mémoire des potiers dont les débris d’ouvrages jonchent encore le jardin de la maison.

J’ai cherché et senti l’énergie du lieu et presque aussitôt leur travail a parlé.

Ici les lieux sont façonnés à la barbotine, on devine les ébauchoirs et les mirettes mordre la terre humide.

Jadis, pots et récipients alimentaires cuisent dans des fours alimentés au bois, tandis que crépitent les feux alentour.

Et oui, à l’époque, l’art est essentiellement culinaire ou utilitaire, comme la tradition de pipes en terre, celle de la région ayant la particularité d’être réfractaire.

Depuis, de nombreux potiers sont venus s’installer pour renouer avec la tradition de la poterie, lui donnant ainsi une renaissance artistique.

Destination nouvelle pour moi, ce village du Gard provençal, Saint Quentin la Poterie, parle de lui-même…

Cette précision la poterie, ajoutée par la Poste de l’époque, avait pour but de ne plus égarer dans tous les Saint Quentin de France le volumineux courrier adressé aux potiers ici très nombreux, on imagine l’activité de l’époque !

Le soir nous emmènera à Uzès, pour une petite soirée bien inspirée, à l’écart des établissements bondés de touristes, au 3 Rue Nicolas Froment.

Le Zanelli nous offrait sa vaste terrasse avec vue dégagée sur la coupole de l’église Saint Etienne, d’où s’envolaient, juste tard dans le soir, des groupes de choucas bien bavards.

Après une belle et bonne assiette de saveurs italiennes, accompagnée de la fraîcheur d’un vin local, nous retournons tranquillement vers la voiture dans la nuit de la ville encore bien animée.

Racine
Racine

J’avais été bien inspirée de garer la voiture au frais, sous les plantureux platanes du Boulevard, mais je constate de loin, qu’il ne n’y demeure plus que la mienne…

Les locaux savent bien, eux, que les oiseaux ont pour habitude d’y passer leur nuit en famille, ma voiture en a gardé la trace bien visible 🙁

Bien à vous,
Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.