Tête de Baccala - Crédit photo izart.fr
Tête de Baccala - Crédit photo izart.fr

« Tête de Baccala »

[sam id= »10″ codes= »true »]

08/06/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Tête de Baccala - Crédit photo izart.fr
Tête de Baccala – Crédit photo izart.fr

« La mula de Parenzo leri-lera
l’ha messo su bottega leri-lera
de tutto la vendeva
fora che’l baccala… »

Quand on a commencé à répéter la prononciation d’un nouveau chant, La Mula de Parenzo, à la chorale, ça m’a fait comme un déclic.

J’avais alors environ une dizaine d’années et nous habitions dans la banlieue de Grenoble.

Je partageais mon temps, seule ou avec des amis, à explorer des terrains vagues, des étangs, des garages à vélo et des chantiers d’immeubles alentours.

Plusieurs vergers aussi, plus des châteaux et des chapelles abandonnés, et même des presbytères…

J’ai également exploré, au même âge, tous les livres des rayons bricolages, nature, récits d’aventure, et biographies de deux médiathèques, une seule n’a pas suffi.

Ah oui, parce que nous étions des enfants encore relativement libres, à l’époque, plutôt très libres même !

Et nos pères et mères ne pouvaient nous fliquer ni via le téléphone portable, ni via Facebook 😉

Une vraie vie palpitante, où souvent aussi on se fritait…

En fait, il n’y avait pas vraiment de bandes, on réglait nos comptes comme ça, à la bonne franquette avec celles et ceux qui nous attaquaient.

Parfois on en venait aux mains, ou on se crevait mutuellement les pneus de vélos, mais la plupart du temps, on se couvrait d’insultes 🙂

Tête de baccala, ah là là, je m’en rappelle comme si c’était hier !

Et oui, dans la région, j’avais la chance d’avoir plein de copains et copines exotiques.

A commencer par les italiens, les algériens, les portugais, les espagnols, les malgaches, les croates, les arméniens, les yougoslaves…

Bref, tout ce beau monde venait nourrir et enrichir ma curiosité 🙂

Ben voilà, des décennies plus tard j’apprends qu’on se traitait de tête de morue…

A en mourir de rire !

On ne savait même pas ce qu’on se balançait à la figure, la sonorité était tout aussi importante.

Essayez de dire à voix haute « Tête de baccala !!! » vous allez voir comme ça jette en mettant bien l’accent 🙂

Mais on disait aussi latche et chouraver, mandale et baccala, et sûrement d’autres encore que j’ai oubliés, mais qui pourraient bien ressurgir comme çà un jour !

Au fait, que sont devenus Dragan, Pierrette, Marie-Josée, Zoran, Carmen, Marianne, Rachida, Samir, Bruce, Rachel et les autres ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.