Très froid dehors mais très chaud dedans - Crédit photo izart.fr
Très froid dehors mais très chaud dedans - Crédit photo izart.fr

« Très froid dehors mais très chaud dedans »

26/01/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Très froid dehors mais très chaud dedans - Crédit photo izart.fr
Très froid dehors mais très chaud dedans – Crédit photo izart.fr

Très froid dehors mais très chaud dedans, là où les gens me réservent de partout un très bon accueil.

Ah ben oui, sauf  l’autre jour, où malgré les consignes reçues, le tact et la diplomatie qu’on me connaît, je n’ai pas pu m’empêcher de répondre sur un même ton désagréable…

Dimanche, 13:00, suis ravie de voir s’ouvrir le portail quasi au même instant où j’actionne la sonnette de la maison !

La dame baisse la vitre de sa voiture en entrant doucement dans la cour.

Et je m’empresse de lui expliquer le pourquoi de ma visite, contente de la croiser au même moment 🙂

Je me fais agresser illico 🙁

« – Non mais c’est dimanche ! Vous avez vu l’heure ? Je n’ai même pas encore mangé !

– Ah ben moi non plus, tiens ! » que je lui réponds du tac au tac sans me démonter…

Et tandis qu’elle attend l’imprimé bien au chaud dans sa voiture, choquée par mon insolence, moi je me les pèle dans le brouillard… 🙂

Ah oui, ça choque aussi les gens qu’on passe le dimanche.

J’ai même fait 9:30-15:30 sans interruption ce jour-là, et sensiblement les mêmes horaires la veille.

Les consignes sont les consignes, nous avons des impératifs et des objectifs à atteindre.

Le week-end, c’est en principe là que nous avons la chance de trouver un maximum de gens chez eux.

Oui, en pyjama aussi.

Et toutes fenêtres et volets clos, même en plein après-midi, vraiment étonnantes les habitudes de chacune et chacun !

C’est là que je repense à mon intérieur.

A défaut de rêver au prochain

Ouf, on a de la place pour se croiser dans le couloir, chez moi.

Pas encombré par un p….n de meuble sur lequel tu te cognes les jambes en entrant 🙁

Rempli, qui plus est, par un tas de choses aussi utiles les unes que les autres 🙂

Cotons-tiges en vrac, aspirateur en morceaux, bouquet plus pourri que sec, amoncellement de vêtements, ou de chaussures c’est selon, quand ce n’est pas un clébard (encore un) dans les pattes, et sur lequel tu as failli marcher…

Et équipé d’une vraie lumière, et non pas d’un hublot de cave qui te fait deviner les mots lettre par lettre dans le noir 🙁

Ah oui, hein, même dans les grandes et belles maisons, Y’EN A DE PARTOUT, je confirme !!!

Entassé sous les escaliers extérieurs, à enjamber dans le garage, empilé sous les fenêtres, stocké dans des caisses de bière, couvert de bâches plastiques, jonchant la piscine, perdu dans les pelouses, abandonné sur la terrasse, moisi dans un carton…

A se demander quand même si ça frise pas un peu la syllogomanie ?

La surprise, c’est lorsqu’à la recherche d’un semblant de porte d’entrée, je fais le tour de la maison, et là… derrière…

Des fois tu te demandes si c’est pas l’hélico qui les treuille à l’intérieur de la maison 🙁

Ça me rappelle ce que l’on nous racontait, histoire de nous faire honte, lorsque nous étions petit-e-s…

« – Tu as bien peigné ta mèche et mis la dose de sent-bon, mais tes oreilles… oui… celles bien planquées sous les cheveux (ou le bonnet)… EST-CE QU’ELLES SONT PROPRES ??? »

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.