Un bol de dal bien chaud - Crédit photo izart.fr
Un bol de dal bien chaud - Crédit photo izart.fr

26/08/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Elle m’a demandé un récipient vide et est revenue aussitôt avec un bol de dal bien chaud, quelle agréable surprise !

Elle, c’est la maman de ma jeune voisine – exactement l’âge de mes kids – qui est médecin homéopathe à Mumbai.

Venue passer un mois auprès de sa fille à Auroville, elle a programmé, une fois rentrée à sa clinique, de revenir séjourner plus longtemps ici.

C’est souvent comme cela que ça se passe à Auroville…

Donc le voisinage est excellent, nous sommes bienveillantes les unes envers les autres, sans excès et très respectueusement.

Et c’est vrai que j’apprécie beaucoup la compagnie de la mère et de la fille qui, après 8 séjours à Auroville, entreprend cette fois le process d’intégration.

C’est dans cet esprit d’amitié que nous avons organisé un potluck chez elles à l’occasion du retour de France de L. notamment.

Dans la foulée, aux voisines, j’ai suggéré d’organiser une Fête des Voisins… ça me connaît !

Déjà et d’une parce que dans le quartier nous croisons un tas de gens que nous ne connaissons pas forcément.

Et de deux, parce que nous ne pouvions pas inviter tout le quartier chez elles !

Donc j’ai balancé l’idée d’une Fête des Voisins et Voisines bien sûr, à la bonne franquette.

Comme ça tout le monde amène sa chaise, sa gamelle et son plat, c’est fait.

Et de trois, parce que le quartier, curieusement, est peuplé de fantômes de mecs qui rasent les murs et baissent le nez en se déplaçant comme des robots…

Si j’ai quand même réussi à forcer quelques bonjour, le sourire c’est plus dur, et les deux en même temps c’est du jamais vu.

Donc voilà, tout de go, j’ai pris soin d’inviter personnellement ces garçons, et même que mon invitation en a déconcerté plus d’un.

Je ne cuisine pas m’a répondu un premier… ça va on a vu défiler les tiffins, on avait compris !

Bon, le problème, mais ce n’est pas un vrai problème, c’est que les indiennes comme les indiens font toujours dans la démesure.

Alors que notre fête devait se limiter aux voisinage proche, puisque j’ai été nommée responsable de l’événement dans le groupe WA, les questions fusent.

Puis-je inviter Machin et Machine, résidents de longue date dans la résidence ? m’envoie l’une.

J’ai proposé à Untel de venir, celui qui habite derrière chez Isabelle, m’informe l’autre.

On pourrait passer l’invitation à Bidule renchérit une troisième, alors que je ne sais même pas de qui il s’agit !

Mon dieu, s’exclame soudain une dernière, on va être au moins dix !

Si seulement ça pouvait être vrai.

En réalité, je pense qu’on va être au moins 20, en espérant que par chance toute la guesthouse ne débarque pas à la fête…

Vous savez quoi ? Je réponds Mais faites donc ! à tout le monde, parce qu’en fait, je m’en tappe !

Mais je laisserai à celles qui commencent déjà d’envisager une future fête de la résidence, le soin d’organiser l’événement…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.