Un certain vendredi 13 - Crédit photo izart.fr
Un certain vendredi 13 - Crédit photo izart.fr

« Un certain vendredi 13 »

Vous avez aimé :

13/01/2023 Bonjour à toutes et à tous,

C’est un certain vendredi 13 que tout a basculé.

A peine arrivée à l’épicerie, des hurlements attirèrent soudain mon attention.

De loin, je reconnus le chien adopté par la team qui s’enfuyait en gémissant de douleur.

Laissant tout mon bazar dans le vélo, je me hâtais vers l’endroit où s’était déroulé la scène.

Au même moment, le chauffeur du camion de légumes reprit sa manœuvre et quitta le parking.

Je compris avec horreur qu’il avait reculé sur le chien…

Ayant fait le tour des bâtiments pour le trouver, je dus me rendre à l’évidence que Pour Tous, c’est son nom, s’était enfui à l’extérieur.

Mon seau de restes de nourriture spécialement collectés pour lui à la main, j’explorais tous les chemins alentours en l’appelant.

Faut dire que certains l’avaient vu partir par ici, d’autres par là… j’explorais donc toutes les pistes.

Peine perdue, après une heure a le chercher, je rentrais bredouille, enfin presque.

Parce que du coup, à appeler de la sorte avec mon seau à la main, j’avais rameuté tous les chiens du quartier qui ne me lâchaient plus d’une semelle.

Ayant confié mon seau de victuailles à la ama âgée qui prend un peu soin des chiens ici, je m’en retournais travailler, le coeur brisé.

Quelle surprise, en fin de matinée, quand elle me montra soudain le seau vide, tout en désignant de sa main un emplacement du parking.

Notre chien était revenu, quelle joie et quelle frayeur aussi…

Pour le coup, me voyant arriver avec un seau vide à la main, celui-là même dont il venait d’engloutir le contenu, il ne comprenait pas et gémissait de plus bel !

Apparamment, il avait été touché côté gauche de la tête, et présentait des blessures au niveau de l’oreille, l’oeil et le museau.

J’essayais de rassembler, avec beaucoup de peine, une paire de gants et des compresses que je savonnais pour nettoyer du mieux possible ses plaies.

Inutile de vous raconter que le reste de la journée il ne me lâcha pas d’une semelle, sa souffrance était bien réelle…

Le lendemain, je revins le soigner, avec un mélange fait maison à base de poudre de curcuma et de miel.

Le plus dur fut d’appliquer le baume tout en lui tendant des tranches de pain pour l’attirer et l’immobiliser.

Par contre, lorsque la vieille ama qui s’approcha pour tenter de lui appliquer la préparation, il grogna après elle.

Idem pour une de mes amies, pourtant habituée car œuvrant auprès d’un refuge pour chiens, qui lui rendit visite le lendemain.

Il ne laissait dorénavant plus personne d’autre le toucher, un comportement si différent des premiers temps où j’avais fait sa connaissance !

A cette époque, il ne réagissait à rien ni à personne, se contentant de me regarder quand je lui parlais et de se coucher non loin de moi.

Depuis, il remue de la queue au contact des gens qu’il reconnaît, exprime son désir de manger en poussant de petits couinements, et fait la chasse à tout intrus de la gente canine.

La dernière fois, il m’a même drôlement surprise en se dressant sur ses pattes arrières pour me faire la fête, alors que j’arrivais.

Je vous dis pas, ainsi dressé, ses pattes avant posées sur mes épaules, il est presque aussi grand que moi !

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan, vadavam de Pondicherry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:11,90 €
11,90 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.