J'ai viré Giscard de Google - Crédit photo izart.fr
J'ai viré Giscard de Google - Crédit photo izart.fr

« J’ai viré Giscard de Google »

13/12/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Non, je n’ai pas viré de bord, j’ai viré Giscard de Google actualités, purement et simplement.

En effet, suite à la mort du vieux schnock – pardon du peu – la saturion m’a gagnée suite aux éloges qui affluaient de tout côté.

Ma première pensée fut à mon père.

Je suis certaine qu’il l’a accueilli à grand coup de pompes au paradis.

Enfin du moins à la réception, pas sûre que Giscard aille au paradis

Il devra déjà rendre compte au créateur de ses massacres lors de safaris pompeux en Afrique à l’invitation de dictateurs locaux.

Sans évoquer le reste d’affaires douteuses et meurtrières dans lesquelles il a trempé, bref oublions-le vite.

Par contre, je me souviendrai toujours des élections de 1981; ah ce fameux 10 Mai, qui ont balayé le tenant du titre, remplacé par un certain Mitterrand.

Je crois que cela a été les plus belles élections qu’il m’ait été donné de vivre.

Suis même descendue à la cabine téléphonique pour fêter ça de vive voix avec mon père, ben oui, c’était comme ça à l’époque !

Souhaitons que 2022 ouvre la voie à des Taubira, Ruffin et autres militant·e·s méritant·e·s, parce que la France les vaut bien.

Meilleure Vente n° 1

Il y a peu, en effet, que je me suis souvenue qu’on pouvait personnaliser son actu quotidienne sur Google.

Comment ne pas éprouver de la nausée lorsque s’affichent tous les jours les prénoms d’Estelle, Fiona, Élisa ou autre pauvre Maddie…

Ah ben ça c’est sûr que si on laisse œuvrer le moteur de recherche, il va étaler tout ce qui fait le buzz.

Et de même analyser ce qui a, l’espace de quelques secondes, détourné votre attention des recherches que vous effectuiez.

Bref, je commence ma journée en mode soft, sans bain de boue anxiogène au saut du lit.

Et de même, je prends le temps de notifier que le foie gras du Sud-Ouest ou l’accident de tracteur en Auvergne ne m’intéressent pas.

Parce que même si j’ai coché mes préférences, y’a des tombereaux de faits divers qui attendent d’être jetés en pâture.

Donc voilà, je vous le rappelle, on prend soin de soi comme des autres, en sélectionnant ce qui est bon pour nous.

L’hygiène mentale c’est comme l’hygiène physique, ça s’entretient au quotidien.

Si vous laissez la pollution externe s’installer en interne, bientôt un bon gros smog vous plombera le moral et la santé.

Ainsi, ne devenez pas la proie des labo, des charlots, des lobbies ou des thérapeutes en tout genre, nettoyez vos filtres vous-même et laissez entrer le soleil.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.