Plus loin que le bout de son nose - Crédit photo izart.fr
Plus loin que le bout de son nose - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :

“Plus loin que le bout de son nose”

01/07/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Voir plus loin que le bout de son nose de nase, si si, ça reste encore possible.

Je comparais hélas dans une Petite chronique la sortie de l’Angleterre de l’UE, le Brexit, à un divorce.

Ce qui reste vrai en outre, c’est que tôt ou tard, les premières victimes du divorce des parents, ce sont les enfants.

Ainsi les événements confirment les faits.

Autour de moi, tandis que certains sexagénaires arrosent l’événement à coup de champ, les jeunes sont abasourdis.

L’annonce de cette perspective d’avenir égoïstement imposée par leurs aîné·e·s les a brisés.

De plus, lorsque les parents boivent, les enfants trinquent, refrain hélas bien connu…

Un vote sanction à l’encontre du gouvernement anglais, semble t-il.

Mais sur quoi a réellement porté la campagne du non-maintien de l’Angleterre dans l’UE ?

Quoi d’autre enfin, à part attiser les haines, réveiller les peurs, et de plus déboucher sur un meurtre ?

Et le chef de file de cette campagne du non, Boris Johnson, ne vient-il pas de donner la preuve de son irresponsabilité ?

Doublée de son incompétence, en n’acceptant pas de prendre la suite des événements provoqués par lui-même ?

Humour anglais, en êtes-vous bien sûr-e ?

Certes, c’est très tendance chez nous aussi de faire des votes sanction pour se venger de ces politiques qui nous gouvernent.

Mais sinon, se mettre en action personnellement pour faire changer les choses, ça parle à certain·e·s ?

Combien d’entre celles et ceux qui braillent, vocifèrent et invectivent ont retroussé leurs manches ?

Ou enfin fait chauffer leurs neurones pour proposer une alternative à tout ça ?

C’est comme d’agiter le spectre du Front de haine pour sanctionner les gouvernements français successifs…

Car en l’occurrence le FN applaudit à deux mains la sortie de l’Angleterre 🙁

Ah, vivement qu’il soit aux commandes ce parti-là.

Parce que tant d’électrices et électeurs motivé-e-s vont enfin prendre leurs responsabilités.

Et… par conséquence subir les conséquences de leurs votes le moment venu !

Petit rappel pour toutes celles et à tous ceux qui nourrissent d’autres valeurs que la haine et la xénophobie.

Ce week-end au Parc de la Tête d’Or, les Dialogues en humanité n’attendent que vous pour se propager.

Le mouvement des Dialogues en humanité a germé à Johannesburg en 2002, comme un forum mondial sur la question humaine, pour sortir de l’impuissance et de l’indifférence.
Au départ à Lyon (Parc de la Tête d’or) puis sur tous les continents, il permet de rencontrer dans la bienveillance et la convivialité, chaque année si possible sur un à trois jours, des citoyens du monde entier de tous âges, profils, professions, … pour tisser des liens et agir ensemble.
Les échanges d’expériences, de vies croisées et de coopération-action, les ateliers du sensible, les agoras, les activités festives mettent au centre l’humain: corps, cœur et esprit.
Dans un cercle, sur un thème, chacun ôte sa “casquette”, écoute, parle vrai, témoigne et propose, dans le respect mutuel et l’ouverture.
Venez ! Les Dialogues en humanité s’adressent à tous, partout dans le monde.
Une autre façon de vivre émerge aujourd’hui: positive, généreuse, bienveillante. Bouger, choisir d’être heureux, construire de l’espoir. Faciliter la rencontre avec la richesse de l’autre. L’autre devient une richesse.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.