Quand la merde ne fait plus recette - Crédit photo izart.fr
Quand la merde ne fait plus recette - Crédit photo izart.fr

« Quand la merde ne fait plus recette »

28/01/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Quand la merde ne fait plus recette - Crédit photo izart.fr
Quand la merde ne fait plus recette – Crédit photo izart.fr

Quand la merde ne fait plus recette, Carrefour dégraisse…

Stupeur de bon matin alors que j’apprends que Carrefour pense se réorienter complètement vers… LE BIO !

Oh non, ce n’est pas pour votre bien ni pour votre santé, mais pour leur porte-monnaie et celui de leurs actionnaires, je vous rassure.

Mais bon, auparavant, ils vous (je n’y vais jamais) auront fait bouffer toute la merde possible, jusqu’à ce que la mayonnaise ne prenne plus, et que l’enseigne se trouve reléguée en 9ème place mondiale de la grande distribution…

Bien la peine que Carrefour Ecully, au hasard, ait pris des airs de grande dame, voulant sans doute égaler les Galeries Lafayette avec des corners côtoyant les carottes et les navets, maintenus en vie à grands coups de pesticides 🙁

Ben voilà, une fois de plus, cela conforte la confiance que je mets dans l’intelligence collective, parce que malgré toutes leurs prévisions calculées par d’éminents économistes, sans doute, le bon sens est en marche… sans eux 🙂

Sauf que ce virage se fera sans les 2400 salarié·e·s, pardon on dit collaborateurs dans le groupe, des 115.000 salarié·e·s qui vont rester sur la touche, pour réduire le budget de fonctionnement de 20% et continuer à engraisser les actionnaires 🙁

Et dire que c’est le premier employeur privé de France, ça fait froid dans le dos…

Au passage, je vous ferai remarquer qu’après avoir tué toutes les petites épiceries de proximité qui ne pouvaient s’aligner sur les tarifs pratiquées en hyper, Carrefour est en train de réimplanter son enseigne dans ces mêmes lieux.

De même, vous allez voir, l’enseigne va petit à petit supplanter les points de ventes de producteurs locaux qui pour l’instant s’autogèrent et connaissent un franc succès…

Le relai arrive donc du côté du bio, et c’est tant mieux, encore et toujours en poupe, avec des emplois à la clef et une meilleure alimentation accessible à tous et à toutes, franchement qui peut rêver de mieux ?

L’Europe, également boostée par ces excellents résultats ; + 23% en comparant le 1er trimestre 2015 au 1er trimestre 2016, va soumettre un cahier des charges unique entre tous ses états membres, concernant l’agriculture biologique.

Au fait, je ne sais pas si la fermeture de l’unique usine Tupperware de France annoncée fin 2017 est arrivée jusqu’à vos oreilles, dans le brouhaha des fêtes ?

Mais cela laissait présager déjà un grand virage dans les habitudes de celles et ceux en pleine mutation : les consommactrices et les consommacteurs 😉

Ah les Tupper de maman, mamie, tatan… que l’on commandait lors de sympathiques réunions en famille ou entre voisines, ça doit rappeler des souvenirs à certaines !

Malgré la nouvelle gamme conçue sans Bisphénol A, Tupperware est dans le collimateur, les ventes chutent…

Ceci dit, s’il vous en reste de l’ancienne génération, c’est à dire d’avant 2012, c’est poubelle direct, parce que la législation française interdit l’usage du perturbateur endocrinien depuis 2015 dans les emballages alimentaires…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.