Sable et béton ne font pas bonne plage - Crédit photo izart.fr
Sable et béton ne font pas bonne plage - Crédit photo izart.fr

« Sable et béton ne font pas bonne plage »

26/06/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Sable et béton ne font pas bonne plage - Crédit photo izart.fr
Sable et béton ne font pas bonne plage – Crédit photo izart.fr

Bon, j’avais déjà hurlé en voyant l’usine de la cimenterie cracher sa pollution dans ma vallée…

Et d’autres aussi sur place n’ont pas caché leur inquiétude et leur colère.

Alors autant vous dire que j’ai encore moins porté Lafarge dans mon coeur, quand j’ai appris que la firme proposait ses services à Trump pour construire le mur anti-clandestin entre USA et Mexique 🙁

Si Lafarge s’était justifié en disant je ne fais pas de politique, on pouvait constater qu’il ne faisait pas dans l’éthique non plus 🙁

Car tout se complique pour le cimentier, via sa filière syrienne, lorsque son implication antérieure se vérifie dans des tractations menées avec le groupe islamiste Daech

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car cet été, sable et béton ne font pas bonne plage semble t-il à Paris.

Le leader mondial des matériaux de construction se voit remercier – raisons déontologiques évoquées – de son mécénat pour la fourniture du sable de Paris-Plages

Persona non grata sous le soleil parisien cette fois.

Malgré cela, Lafarge va pouvoir quand même continuer ses profits, je vous rassure, avec son investissement dans le nucléaire français et étranger.

Oui, parce que le groupe est engagé dans le projet nucléaire ITER une véritable prouesse de technologie, […] a réclamé des matériaux respectant des exigences draconiennes pour assurer la sécurité des installations nucléaires.

Bon, dans l’immédiat, c’est pas gagné pour le super réacteur, parce que dans les 30 ans à venir, on devrait avoir démantelé 58 réacteurs nucléaires français, et que le budget initial d’ITER vient d’être multiplié par 4 en 10 ans…

Surcoût de 4 milliards d’euros quand même, avec 5 ans de retard sur le projet, autant dire un sévère dérapage de calendrier et de budget comme titrent Les Echos 🙁

Pas d’amalgame, comme d’habitude, mais pour être assez proche à vol d’oiseau de la Centrale du Bugey dont on voit monter de très loin les 4 énormes champignons en temps normal, j’ai toutes les raisons d’être inquiète en ce moment…

Surtout qu’elle n’en est pas à son coup d’essai pour faire parler d’elle !

En effet, après l’arrêt de plusieurs tranches pour défauts d’étanchéité dans son enceinte de confinement, voilà qu’un incendie s’est déclaré il y a quelques jours à l’occasion de travaux sur le toit du bâtiment 🙁

Allez, halte au pessimiste, on a toutes les bonnes raisons d’espérer que le démantèlement de la plus vieille centrale de France, Fessenheim se fasse comme prévu, suite aux accords d’indemnisation.

D’abord parce que Fillon président, c’est fini, lui qui promettait de renoncer au processus en cours, concernant ce démantèlement.

Et ensuite, parce que l’accord du Conseil d’administration d’EDF a été donné de justesse grâce au vote décisif des six administrateurs indépendants, dont un certain Bruno Lafont, ex-PDG de Lafarge, tiens donc…

Si j’étais mauvaise langue, je me demanderais presque à quel prix il a donné sa voix 🙁

De toutes façons, d’une manière ou d’une autre, Lafarge a un avenir en béton devant lui, soit en construisant de super réacteurs, soit en remplissant les anciens inactifs, comme suggéré ici 

Bon, une petite dernière pour la fin, je vous laisse apprécier les moyens exceptionnels déployés dans le Tamil Nadu, en Inde, pour lutter contre les antinuk, ces déséquilibrés mentaux

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.