« Allons z’enfants de la patri-e »

20/06/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Allons z'enfants de la patri-e
Allons z’enfants de la patri-e

Allons z’enfants de la patri-e, l’actu vous consacre une grande partie, ou non !

Mais comme j’ai les oreilles qui traînent, on en parle de suite dans la Petite chronique, attention, des fois ça gueule aussi 🙁

Commençons par les bonnes nouvelles, la première est la création d’un parc d’éoliennes, propriété d’enfants mineurs, dans les Ardennes.

Donc parents, grands-parents, parrains, marraines, voilà le beau cadeau que vous pouvez offrir aux générations futures : une ou des parts investies dans une énergie propre, magnifique engagement pour la vie future d’un enfant !

Moins réjouissant mais réaliste, une mère, accusant l’état de n’avoir su protéger son fils mineur, parti combattre pour le jihad en Syrie, a finalement été déboutée.

Normal.

Même si la mère, pour  apaiser sa douleur, aimerait désigner un coupable, il n’en va pas ainsi des lois, et dans cette affaire, l’état n’a manqué en rien à ses obligations.

Normal.

Discussion à bâtons rompus avec des amis, autour de la GPA, gestation pour autrui.

Ce que j’en pense ?

J’en pense rien, à chacun de faire son cheminement, pour savoir à quoi correspond cette demande, de qui il s’agit, et non pas de quoi.

L’humain, quelqu’en soient les formes, n’est pas un matériel, ultime conviction pour laquelle il est impossible et interdit de déroger.

Et le dernier regard sur l’actu, c’est un regard triste, triste comme celui d’un bébé qui a rencontré la mort au bout de la vaccination.

Acte qu’on ne peut banaliser.

En pleine campagne de diabolisation du Pr Joyeuxqui est accusé de mener une pétition anxiogène, pour reprendre les termes d’une certaine presse, à la botte… des… labos, dîtes-vous ???

Désolée pour le décès du bébé, mais cela vient étayer le cri d’alarme du professeur…

Retour à la case départ, avec la vie future d’un enfant qui a été brisée.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.