Ceux qui rêvent de boire une bière - Crédit photo izart.fr
Ceux qui rêvent de boire une bière - Crédit photo izart.fr

“Ceux qui rêvent de boire une bière”

Vous avez aimé :

20/04/2920 Bonjour à toutes et à tous,

Confinement oblige, dans mon entourage, certain·e·s rêvent de rentrer chez eux.

Quant à d’autres, c’est de reprendre le travail qu’il leur manque.

Plus insolite, il y a celles et ceux qui rêvent de boire une bière.*

Surtout qu’ici la consommation d’alcool est interdite et que le confinement empêche tout déplacement.

Moi je rêve d’aller à la mer que je pourrai rejoindre en seulement 10 minutes à vélo…

Par moment, je rêve aussi de manger une cuisse de poulet grillé, oui je vous l’accorde c’est une idée fixe.

Et c’est une entorse à mon régime veg, mais si j’en ai envie c’est que je dois en avoir besoin.

Ne soyons point dogmatiques, surtout, surtout, en ce moment.

On a toutes et tous comme un grand besoin, un immense besoin de se faire plaisir, de se faire du bien.

A l’épicerie d’Auroville ils vendent bien du poulet prêt à cuire.

Mais que vais-je faire de 2 cuisses, 2 ailes et 2 blancs de poulet ?

Alors j’y pense bien fort… et puis j’oublie !

J’ai adapté comme ça une recette de Paneer Tikka avec un maigre reste de fromage que j’avais au frigo.

L‘illusion était parfaite, surtout quand ça fait des mois que tu n’en as pas goûté.

Rien qu’avec l’oignon et les épices, sans même les poivrons, je me suis régalée 😋

Hop, avec mes cubes de paneer de rien du tout grillés à la poêle avec une petite salade, j’étais heureuse !

Et là tu dis que tu peux te passer de tout.

Même de ce que tu n’aurais jamais imaginé être obligée un jour de te passer 🤦‍♀️

L’adaptation, c’est la loi de la survie, preuve à l’appui, c’est tout trouvé 😷

Je m’organise juste pour cuisiner le matin, sinon le soir ça réchauffe trop la pièce.

Ainsi 26° pour dormir c’est bien, mais 32° c’est trop.

Ah ben désolée, j’aurais du être rentrée à cette date-là et ne pas connaître ces températures extrêmes 😆

Remarquez, plus je vais rentrer tard et meilleur il fera aussi en France !

Au début, on se disait y’en a pour une quinzaine… maintenant on approche les deux quinzaines.

Au début, on se disait, en Mai en France… maintenant on se dit en Septembre en France.

Au début, on se disait, ça va bien se passer… maintenant on se dit ça ne va jamais passer.

N’empêche, y a plein de matins, où en me réveillant, je constate que mes neurones se sont réinitialisés dans la nuit.

Ainsi, l’espace d’un battement de cils, j’ai complétement oublié que nous sommes en plein COVID-19

Et cette seconde-là, elle est vraiment magique ✨

Bien à vous,

Isabelle

*La photo d’illustration a être faite en Malaisie début 2020.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.