La meilleure économie est derrière nous - Crédit photo izart.fr
La meilleure économie est derrière nous - Crédit photo izart.fr

« La meilleure économie est derrière nous »

[sam id= »67″ codes= »true »]

28/08/2015 Bonjour à toutes et à tous,

La meilleure économie est derrière nous - Crédit photo izart.fr
La meilleure économie est derrière nous – Crédit photo izart.fr

La meilleure économie est derrière nous.

Du temps où l’on portait les bouteilles en verre à déconsigner, par exemple.

Je suis sûre que vous vous en souvenez encore.

Ah ben oui, ça se faisait chez nous aussi.

Je vous rassure, ça continue à se faire en Allemagne.

Même qu’ils consignent en plus maintenant toutes les bouteilles en plastique.

Résultat, aucune bouteille ne traîne dans la rue, ou n’est brisée au coin d’un trottoir.

Mieux que ça, vous pouvez même voir certains soirs 3 ou 4 bouteilles de bière alignées sous une poubelle publique.

Mon amie m’a expliqué qu’elles ont été déposées par des jeunes gens en sortie.

En les déposant de la sorte, ils savent qu’ils feront profiter de la consigne quelqu’un de peu fortuné qui passera par là.

Dans les gares aussi, on récupère pour ne pas gaspiller, c’est normal pour tout le monde dans ce pays  🙂

Un monsieur me propose aimablement de récupérer ma bouteille d’eau vide alors que je cherche dans quelle poubelle de tri la jeter.

Ah oui, c’est vrai, on ne jette pas !

Et puis dans les trains de la DB aussi, certaines personnes sont autorisées à vendre boissons chaudes ou fraîches.

On leur achète volontiers une bouteille d’eau gazeuse.

Il faut bien que tout le monde puisse vivre, me précise mon amie dans un sourire.

La fille de fermier n’a pas oublié les railleries de son enfance.

J’en arriverais presque à me demander si nos soucis franco-français ne sont pas liés à notre mode de vie…

Le matin même, un article dans le journal local est déjà venu me mettre le doute.

Un tableau affichait les chiffres de l’offre et de la demande sur le marché de l’apprentissage à Regensburg.

Incroyable, il y a plus d’offres que de demandes : 578 places de formation vacantes pour 162 jeunes en recherche de contrat d’apprentissage.

Et dans certains secteurs, comme la coiffure, aucune demande de la part des jeunes et pourtant 21 places à pourvoir.

Allez donc savoir pourquoi…

Oh et puis ça se passe chez le voisin après tout.

Chez nous, l’université d’été du MEDEF, qui titre « Formidable jeunesse », bat son plein.

D’ailleurs, on est très sensible à la voix et aux charmes de l’invitée d’honneur, la reine Rania de Jordanie.

Son appel pour que personne n’oublie la jeunesse au Moyen-Orient a bien été entendu.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.